L’ensemble des organisations estime indispensable une nouvelle politique industrielle, créatrice d’emplois, l’augmentation des salaires, pour faire face à la crise et donner immédiatement des ressources nouvelles à la sécurité sociale et donc à l’assurance vieillesse.

Les partis politiques de gauche conviennent que les moyens existent dans notre pays pour permettre à chacun d’accéder à une retraite décente à 60 ans. En ce sens des ressources nouvelles en prélevant de l’argent sur les stocks options, sur les revenus financiers et sur les dividendes versés aux actionnaires permettraient de retrouver rapidement un équilibre des comptes sociaux. Dans ce contexte, ils estiment que l’argument démographique est un faux problème visant à masquer les véritables intentions du gouvernement.



Les partis réunis, estiment que les arguments comptable et démographique en matière des retraites sont inacceptables. En l’occurrence le choix qui est posé à tous est celui d’une société qui permette à chacun de s’épanouir tout au long de sa vie.

Les partis de gauches affirment leur attachement au maintien de la retraite à 60 ans, sans augmentation de la durée des cotisations, à 55 ans pour les travaux pénibles. De même ils se positionnent pour le niveau des pensions, y compris pour les agriculteurs, qui doit être au minimum porté à 75% du salaire et calculé sur les meilleurs salaires perçus par chacun et jamais inférieur au SMIC revendiqué.

Ils réaffirment également leur volonté de tout faire pour sauvegarder le système de retraite par répartition basé sur la solidarité intergénérationnelle, système qui permet de financer les retraites en prélevant des cotisations sociales sur les richesses produites par les salariés et les entreprises.

C’est sur ces bases, sans gommer la spécificité de chacun, que les partis politiques de gauche entendent participer pleinement à l’action et au débat public sur l’avenir des retraites, en prenant toute leur place particulièrement lors des mobilisations prévues par les organisations syndicales.

Dans le Tarn et Garonne, ils ont décidé de nouvelles rencontres pour prendre ensemble les initiatives nécessaires.



Montauban le11Mai 2010

Les signataires :

  • Le Parti Communiste Français
  • Le Parti Radical de Gauche
  • Le Parti Socialiste
  • Les Verts
  • Le Parti de Gauche
  • La Gauche Unitaire
  • Le Nouveau Parti Anticapitaliste
  • Le Mouvement Républicain et Citoyen