Après avoir dépecé l’hôpital public, les services déconcentrés du Ministère de la santé et imposé un recul démocratique considérable dans la santé, Roselyne Bachelot prend en charge le dossier de la dépendance. Le pire est à craindre de cette ancienne collaboratrice des groupes pharmaceutiques qui veillera, à n’en pas douter, aux intérêts du MEDEF dans le dossier du financement de la dépendance.

Il est parfaitement ahurissant que la santé soit reléguée au rang de Secrétariat d’État alors que c’est une des toutes premières préoccupations des Français-e-s.

Nora Berra occupera ce poste déqualifié. Médecin aux Hospices Civils de Lyon tout en étant médecin au sein de trois des principaux groupes pharmaceutiques, la nouvelle Secrétaire d’État continuera de cultiver le conflit d’intérêt, qui reste la marque de fabrique des gouvernements de l’ère Sarkozy.

Il n’y a rien de bon à attendre de cette « nouvelle » équipe. La santé et la protection sociale sont en danger.

Le PCF dénonce la mise à l’index de la Santé et appelle à la mobilisation et à l’intervention de tous les professionnels, personnels et usagers pour préserver ce bien précieux pour la population.

Parti communiste français,

Paris, le 15 novembre 2010.