Pour le secrétaire national du PCF, "la mobilisation de ce samedi vient de montrer à nouveau l'exceptionnelle détermination du peuple français à faire échec au projet de réforme des retraites".

"Monsieur le président, vous ne vous en sortirez pas en continuant de marteler une position désormais intenable alors que 6 Français-e-s sur 10 pensent qu'une autre réforme des retraites est possible", affirme M. Laurent.

Dénonçant les "coups de forces répétés au Parlement" de M. Sarkozy, ses "mesures répressives contre la jeunesse de notre pays", et son "mépris des travailleurs", le numéro un communiste affirme que "le peuple ne lâchera pas".

Alors que le mouvement contre le projet de loi est, selon lui, "historique" et "s'enracine chaque jour un peu plus dans le pays", M. Laurent estime que "ne pas retirer ce projet, c'est conduire la France à une terrible impasse".

Le secrétaire national du PCF ajoute que "ne pas rouvrir la discussion avec les organisations syndicales sur des bases totalement nouvelles, c'est bafouer la démocratie" et que M. Sarkozy est "aujourd'hui le président d'une minorité" dont il "s'acharne à servir les intérêts privés".