Cela démontre, s’il en était besoin qu’à force de renoncer à lutter pour un autre modèle économique au service de l’homme, les lignes politiques entre la droite et une certaine gauche sont devenues très floues. Pour preuve les appels du pied au Modem de la part de certains élus de gauche.

Les français doivent retrouver la confiance en leurs élus et l’espoir qu’une autre société peut voir le jour. Pour cela, ils ont besoin d’une force politique qui lutte réellement pour une autre société, anticapitaliste, sociale et écologique, réellement démocratique. C’est l’analyse que défend depuis le début le Front de Gauche dont Montauban Citoyenne est l’une des composantes dans notre département.

A l’heure où les coups les plus rudes sont portés aux services publics, à l’éducation, à la santé, à la poste, aux salariés dans les entreprises, seule la fermeté des convictions réellement de gauche pourra ramener les électeurs aux urnes et redonner l’espoir dans un avenir meilleur.

A Montauban, la cohérence et la morale la plus élémentaire exigeraient que Monsieur Deville démissionne de son mandat municipal.