Ce rendez vous se tient à la veille d’une mobilisation unitaire inédite par son ampleur à l’occasion de la journée du 29 janvier. Cette mobilisation témoigne de l’urgence sociale qui secoue en ce moment même notre pays, aggravé par la politique actuelle du gouvernement.
Dans cet esprit et inlassablement, le PCF continuera d’agir pour constituer le rassemblement le plus large possible. C’est pourquoi, et alors que la LCR/NPA prendra des décisions importantes lors de son prochain congrès, le PCF a tenu à rappeler sa volonté de constituer une liste de large rassemblement le 7 juin prochain. Il n’économisera pas ses efforts et son énergie pour créer les conditions d’un débouché politique aux luttes multiples lors des prochaines élections européennes.
Aucun salarié en lutte aujourd’hui ne comprendrait qu’alors que ces élections vont être un moment essentiel pour contester le libéralisme et porter une alternative en Europe, que les convergences réalisées lors de la mobilisation du 29 janvier ne se poursuivent pas le 7 juin, lors des élections européennes.

Francis Parny, membre du comité exécutif du PCF chargé des relations extérieures
Paris, le 27 janvier 2009.

Deux liens pour un sondage instructif qui donne la Gauche du NON a prés de 15% dans les sondages dans l'hypothèse de listes communes
http://www.marianne2.fr/Une-liste-P...
et
http://www.lemonde.fr/europe/articl...